Album



Acropolis Bye Bye fait référence au passé décrivant le passage du vieux monde au nouveau monde. 


FR

Le disque commence par “Minore Desperado” qui est inspiré par le Smyreïko Minore, un amané de Smyrne, le fond sonore fait penser à la bande originale d’un western.

Ce prologue est une introduction à l’histoire de cet album, où chaque morceau représente une partie d’un long exil.

On pourrait imaginer Ulysse quittant Ithaque, qui serait aujourd’hui une métaphore d’un voyage à proprement dit, mais aussi un voyage intérieur d’une personne d’aujourd’hui, qui se retrouve transporté dans un nouveau monde avec son éthique comme résultat du temps et des mouvements migratoires.

ENG

The record begins with "Minore Desperado", a song inspired by the "Smyneiko Minore" (1920's song from Smyrna) with a kind of western soundtrack as a background.

This prologue is the introduction to the story of this album, which then goes on with every song representing a part of a long exile. One could imagine the journey of Ulysses when he left Ithaca.

Nowadays it could be seen as the internal and external journey of a modern person. Either to comply with the rules of the new world and its ethics, or to the actual travel due to migration.